• MEDECIN COORDONNATEUR (H/F)

MEDECIN COORDONNATEUR (H/F)

01/04/2021
Maison Sainte-Anne

MEDECIN COORDONNATEUR (H/F) CDI

Temps partiel : 50% Cadre Haute Loire(LE PUY EN VELAY)
Date d'embauche : 01/06/2021
Mission

La Maison Sainte-Anne accueille des résidents ayant une dépendance psychique induite par une maladie cérébro-dégénérative ou par une pathologie psychiatrique ancienne. Ces pathologies nécessitent une surveillance médicale et des soins techniques importants. L’objectif principal du projet d’établissement est : « apporter confort et qualité de vie aux personnes âgées dépendantes sur le plan physique et psychique, de leur entrée à la fin de leur vie ».

La Maison Sainte-Anne est composée de 40 lits en USLD et 40 lits en EHPAD.

• Élaborer, avec le concours de l’équipe soignante, et en étroite collaboration avec la direction de l’établissement, le projet général de soins, s’intégrant dans le projet d’établissement, coordonner et évaluer sa mise en œuvre ;
• Donner un avis sur les admissions des personnes à accueillir en veillant notamment à la compatibilité de leur état de santé avec les capacités de soins de l’institution ;
• Organiser la coordination des professionnels de santé salariés et libéraux exerçant dans l’établissement. A cet effet, il les réunit au moins une fois par an. Il informe le responsable de l’établissement des difficultés dont il a, le cas échéant, connaissance, liées au dispositif de permanence des soins prévu aux articles R. 730 à R. 736 du code de la santé publique ;
• Evaluer et valider l’état de dépendance des résidents ;
• Veiller à l’application des bonnes pratiques gériatriques, y compris en cas de risques sanitaires exceptionnels, formuler toute recommandation utile dans ce domaine et contribuer à l’évaluation de la qualité des soins ;
• Contribuer auprès des professionnels de santé exerçant dans l’établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations inscrits sur la liste mentionnée à l’article L. 165-1 du code de la sécurité sociale. A cette fin, il élabore une liste, par classes, des médicaments à utiliser préférentiellement, en collaboration avec les médecins traitants des résidents, et avec le pharmacien chargé de la gérance de la pharmacie à usage intérieur ;
• Contribuer à la mise en œuvre d’une politique de formation et participer aux actions d’information des professionnels de santé exerçant dans l’établissement ;
• Identifier les risques éventuels pour la santé publique dans l’établissement et veiller à la mise en œuvre de toutes les mesures utiles à la prévention, la surveillance et la prise en charge de ces risques. Il a un rôle de santé publique, est le référent canicule, le référent grippe... Reste informé du dispositif de vigilance sanitaire national.
• Réaliser des prescriptions médicales pour les résidents de l'établissement au sein duquel il exerce ses fonctions de coordonnateur en cas de situation d'urgence ou de risques vitaux ainsi que lors de la survenue de risques exceptionnels ou collectifs nécessitant une organisation adaptée des soins. Les médecins traitants des résidents concernés sont dans tous les cas informés des prescriptions réalisées.
• Élaborer, avec le concours de l’équipe soignante, un projet personnalisé pour chaque résident, révisé à périodicité définie ou en fonction de l’évolution des besoins du résident ;
• Établir un rapport annuel d’activité médicale, retraçant notamment les modalités de prise en charge des soins et l’évolution de l’état de dépendance des résidents ;
• Donner un avis sur le contenu et participer à la mise en œuvre de la ou des convention(s) conclue(s) entre l’établissement et les établissements de santé au titre de la continuité des soins ainsi que sur le contenu et la mise en place, dans l’établissement, d’une organisation adaptée en cas de risques exceptionnels ;
• Collaborer à la mise en œuvre de réseaux gérontologiques coordonnés, d’autres formes de coordination prévues à l’article L. 312-7 du présent code et de réseaux de santé mentionnés à l’article L. 6321-1 du code de la santé publique.

Formation et compétences

Le médecin coordonnateur doit justifier des diplômes, certificats et autre titre requis par le code de la santé publique.
• un diplôme d’université (DU) de médecin coordonnateur ou une capacité de gérontologie validés dans le cadre de la formation médicale continue
• ou un diplôme d'études spécialisées complémentaires en gériatrie.
Si le médecin n’a pas ces qualifications, il peut être embauché mais il doit s’engager à remplir les conditions dans un délai de trois ans après son embauche.

Une expérience en ESMS est un plus.
Connaissances et pratique des logiciels Word, Excel, Gestion des temps. Sens de l’organisation et de l’initiative. Rigueur et dynamisme, disponibilité, discrétion, capacité à gérer des demandes et situations complexes. Savoir écouter pour répondre aux besoins et aux besoins futurs. Un sens du relationnel développé avec une aisance à l’expression orale. Savoir convaincre avec diplomatie. Dynamisme, force de proposition.

Rénumération

Nous proposons un temps partiel dont la quotité est à convenir avec le médecin. Rémunération selon CCN51

Postuler

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
DBM De Bussac Multimédia