Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel "La Petite Bobine"

Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel "La Petite Bobine"

Adresse :

474 avenue Jean Moulin
07500 GUILHERAND-GRANGES Tél : 04 75 81 03 88 cattpE_GG@privas-groupe-sainte-marie.com


Horaires :

Lu 08:30 12:00 - 13:00 17:30 Ma 08:30 16:30 Me 08:30 12:00 - 13:00 17:30 Je 08:30 16:30 Ve 08:30 12:00 - 13:00 17:30

Structure :

Infanto NORD

Maillo Delphine Médecin Chef Service Psychiatrie

Peilissier Colette Médecin référent

Dauch Jean-Albert Cadre supérieur de santé

Vendrame Isabelle Infirmier Chef

Présentation

Présentation: 

Le CATTP accueille les enfants de 0 à 12 ans (âge limite à l’entrée) pour lesquels un suivi en CMP est insuffisant. Il a une capacité d’accueil de 8 enfants par demi-journée, et une file active en 2012 de 30 patients. 

Pathologies les plus courantes rencontrées :

  • Trouble envahissant du développement
  • Trouble des conduites
  • Instabilité psychomotrice, Inhibition du développent cognitif et affectif
  • Trouble du comportement
  • Troubles anxieux et troubles de l’humeur graves compromettant la socialisation

Les patients sont accueillis pour bénéficier de soins séquentiels personnalisés, une ou plusieurs fois par semaine, selon le projet élaboré en équipe et validé par le médecin. Ce projet individualisé est discuté 2 à 3 fois par an en équipe. Des objectifs à moyen et long terme sont dégagés et portés, en lien avec les observations et le regard clinique des différents professionnels.

Pour chaque enfant, un infirmier ou un éducateur sera garant de la cohérence du projet en qualité de référent. Il est l’interlocuteur privilégié de l’entourage et des partenaires extérieurs (école, IME…)

Il s’agit de prises en charge de groupe (minimum 2 patients) ou de prises en charge individuelles.

Le travail s’effectue à partir d’un support : une médiation, choisie en fonction des objectifs thérapeutiques pensés en synthèse mais aussi de l’adhésion du patient, de sa famille, et de l’aisance du soignant concerné avec le média choisit.

Des moments interstitiels, mais tout autant pensés (accueil, temps d’attente entre deux activités, moment du départ), permettent à l’enfant de « souffler », de se sentir sécurisé, et de se repérer dans le temps.

Trois repas thérapeutiques sont mis en place chaque semaine. Ils s’adressent à des enfants souffrant de troubles liés à l’alimentation, mais permettent aussi de proposer un temps relationnel dans le cadre social du repas.

Le projet de soins est donc défini et s’inscrit dans un rythme hebdomadaire. Cependant, des ateliers ponctuels, plus exceptionnels, sont organisés. Ceci allant dans le sens d’une ouverture vers la cité, transversale à beaucoup de projets ; visant une lutte contre la chronicité, à l’image de la vie « réelle » où tout n’est pas toujours régulier.

Un souhait de travailler autour des premiers liens mère/enfants est prononcé.

DBM De Bussac Multimédia