• Le CHSM Le Puy-en-Velay co-développe une application de suivi de l’ETP pour accompagner les personnes touchées par la schizophrénie

Le CHSM Le Puy-en-Velay co-développe une application de suivi de l’ETP pour accompagner les personnes touchées par la schizophrénie

Le CHSM Le Puy-en-Velay co-développe une application de suivi de l’ETP pour accompagner les personnes touchées par la schizophrénie

Date de publication: 
13/10/2020
Centre Hospitalier Sainte-Marie Le Puy-en-Velay
Département: 
Actualités de la Haute Loire

Dans le cadre de son programme d’Education Thérapeutique des Patients (ETP), le Centre Hospitalier SainteMarie (CHSM), établissement de l’Association Hospitalière Sainte-Marie (AHSM), a imaginé une application mobile de suivi de l’ETP, pour accompagner les personnes touchées par la schizophrénie et leur permettre de mieux vivre avec la maladie. Pour la mettre en œuvre, les porteurs de projet sont accompagnés par les équipes de la DSI de l’AHSM et par celle de Lojelis, cabinet de conseil et éditeur de logiciel, leur plate-forme Ho&Me ayant été choisie comme solution technique.

Avec l’objectif d’être un véritable compagnon de suivi de l’ETP pour ces patients et de diminuer les risques de rechutes et de ré-hospitalisations, l’application, en phase de test, est proposée à une dizaine de patients depuis septembre 2020. Le projet du CHSM est aujourd’hui en lice pour remporter le Prix Galien 2020, qui met à l’honneur l’excellence médicale.

 

UN COMPAGNON NUMERIQUE ET UN OUTIL DE PREVENTION DES RECHUTES

Dans son programme d’Education Thérapeutique des Patients (ETP), afin d’optimiser le suivi des patients participant, de maintenir un lien, de faciliter les contacts et de prévenir les risques de rechutes, l’équipe de l’ETP du CHSM a imaginé l’application mobile. Pensée pour être un compagnon quotidien numérique ludique et pédagogique entre les séances, elle permettra de :

  • Consulter les informations clés données durant la séance et les supports complémentaires proposés en fin de séance pour le travail à la maison… ;
  • Suivre les résultats d’évaluation en temps réel (évaluation de la satisfaction via des questionnaires et auto-évaluation via des échelles et des quiz…) ;
  • Garder le lien et aller plus loin (rappel des rendez-vous, consultations des actualités, des recommandations, des conseils santé, alimentation, sommeil…) ;
  • Communiquer et partager son humeur du jour, afin de détecter les signes d’alerte d’une rechute et envoyer des messages ;
  • Favoriser les échanges et enrichir la relation entre les patients et les professionnels de santé ;
  • Être une place certifiée pour proposer des liens et des contenus vers d’autres applications mobiles (chaînes Youtube, blogs…).

L’équipe ETP est quant à elle alertée de l’activité du patient, et peut évaluer ses résultats en direct (quiz, protocoles, etc.), prévenir et intervenir rapidement si la situation le nécessite.

PROCHAINES ETAPES : DE NOUVELLES FONCTIONNALITES QUI REPOSENT ENTRE AUTRES SUR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RECHUTES

Afin d’aller plus loin et d’apporter le meilleur service et le meilleur suivi aux patients qui bénéficient du programme d’Education Thérapeutique du Patient, l’équipe travaille sur le potentiel avenir de l’application :

  • L’intégration d’une brique d’intelligence artificielle en deep learning afin d’anticiper l’évolution de l’état émotionnel du patient de manière personnalisée et affinée au fil du temps, et ainsi de prévenir d’éventuelles rechutes avant même les premiers signes ;
  • L’intégration d’un chatbot pour répondre aux questions des patients à tout moment ;
  • L’ouverture de l’application aux aidants pour les accompagner eux aussi, et venir en complément du module du programme dont ils peuvent déjà bénéficier ;
  • La possibilité de mettre à disposition l’application à de prochains programmes ETP en santé mentale du CH Sainte-Marie (bipolarité, dépression, addiction…).

INFORMATIONS PRATIQUES ET CHIFFRES CLES

  • La schizophrénie, informations et idées reçues (1) :
    • La schizophrénie touche 1% de la population mondiale ;
    • 600 000 personnes seraient concernées en France ;
    • Les troubles débutent en moyenne entre l’âge de 15 et 30 ans, et évoluent sur la vie entière ;
    • Il existe plusieurs formes de schizophrénie, dont cinq sont les plus fréquentes ;
    • Contrairement à une idée reçue, les personnes souffrant de schizophrénie sont beaucoup plus souvent victimes qu’auteurs de violence.
  • 2016 : date de labellisation du programme d’Education Thérapeutique du Patient du CHSM 43 par l’ARS. Le programme fait l’objet de travaux de recherche, menés par l’équipe ETP.
  • 4 : nombre de modules qui composent le programme pour les patients, divisés en 9 ateliers, allant de la compréhension de la maladie, jusqu’aux habilités sociales.
  • 1 : nombre de module qui compose le programme pour les aidants, divisés en 3 ateliers, allant du traitement, des généralités de la maladie aux ressources existantes.
  • Composition de l’équipe pluridisciplinaire du programme d’Education Thérapeutique du Patient : Coordinateur, médecin psychiatre, pharmacien, préparateur en pharmacie, neuropsychologue, infirmier, diététicien, assistante sociale.
  • Ho&Me : la plateforme utilisée pour le développement de l’application. Actuellement la phase de test est lancée. Développé par la société Lojelis : Cabinet de conseil et services technologiques, Lojelis accompagne les entreprises sur des problématiques technologiques et métiers. Flexible et agile, elle intervient dans différents types d’activités, pour des secteurs et problématiques variés. L’ERP, le digital et la business intelligence et la formation sont les cœurs de métiers de Lojelis. Le cabinet apporte également son expertise aux établissements et professionnels du monde de la santé en tant que cabinet de conseil et éditeur de plateforme d’intelligence Artificielle. Société locale, Lojelis est à ce jour le plus important intégrateur indépendant de solutions de systèmes d’information en Auvergne, et dispose également d’agences à Lyon, Paris, Lille et New York.

(1) Psycom – Troubles psychiques : schizophrénie(s)

Le CHSM Le Puy-en-Velay  co-développe une application de suivi de l’ETP pour accompagner les personnes touchées par la schizophrénie
DBM De Bussac Multimédia